Le fermier André SCHICKEL, après son séjour d’été à HUSS, a descendu ses vaches dans la vallée

Le 12 Octobre 2019, pour participer à la Journée Amicale de Travail ( ex : Jour de Corvée ) Pépi est monté de bon matin au refuge, et s’était réjoui de pouvoir scier quelques troncs avec la scie électrique garée dans la salle moteur. Mais, à 8 Heures, bien que le refuge était déjà ouvert, il est allé faire un tour au Col du Herrenberg, après avoir entendu quelques coups de feu. Les chasseurs étaient là, couchés et cachés dans le fossé de l’ancienne frontière. Maigre butin, car les ramiers volaient très bas, face au vent.

Retour au refuge pour trouver Patrice et Benoit. Attente de la livraison de bière et de charbon. Déchargement, rangements, comptage et nettoyage. Mais, seul avec Benoit, sans autre aide, il n’a pas pu scier et inaugurer ses lunettes de protection, achetées la veille pour l’occasion.

C’était aussi le jour de la transhumance de notre fermier André SCHICKEL. N’ayant plus grand-chose à faire au refuge, direction la ferme pour assister aux préparatifs de cette descente dans la vallée. L’auberge était fermée pour la circonstance, et Benoit, qui s’était réjoui toute la semaine pour savourer un délicieux «  BIBALAKASS FERMIER ARROSE « , en a été pour ses frais. Pas grave, nous avons partagé la dernière portion de soupe de potiron, apportée par Pépi, dans l’attente des provisions que Patrice devait rapporter lors de sa remontée, en vélo, de La Bresse. Manque de chance… Il est revenu bredouille, n’ayant rien pu acheter, par oubli de… portefeuille !

Retour à la ferme, pour assister au départ des vaches, toutes très propres et, avec autour du cou, les plus belles cloches. Passage de la Route des Crêtes, en mission de «  Gendarme «  et dernières vues vers le col.  Quelques touristes armés d’appareils photo, quelques randonneurs sous le charme. Belle journée, bien remplie, agréable et riche en souvenirs.


Fermer le menu